• Pourquoi choisir un matelas orthopédique?
    Posted by
       views (1425)
       0 Comments

    Pourquoi choisir un matelas orthopédique?

    Pour  monsieur et madame tout-le-monde

    Mieux vaut prévenir que guérir. Dans le cas des matelas orthopédiques (une spécialité de Lits d’Or), en plus d’un sommeil réparateur et d’un confort supérieur, c’est la santé même de votre dos que vous protégez. Les activités quotidiennes peuvent à long terme porter préjudice à la bonne santé du dos; or, en matière de santé et de bien-être, le sommeil est un élément important que l’on néglige pourtant plus que les autres. Parmi les centaines de raisons pour lesquelles quelqu’un peut ne pas bien dormir, on compte le matelas : avec le temps, celui-ci s’use et devient inconfortable.

    Le stress et les tensions accumulées sont souvent la cause première de notre besoin accru de sommeil. Malheureusement, cela cause également l’insomnie. Dormir sur un mauvais matelas entraîne invariablement des pressions inégales sur le corps, ce qui finit par conduire à une condition de contractions musculaires, douleurs, et raideurs. La douleur la plus souvent constatée par le dormeur est le mal de dos. Le poids du corps est principalement supporté par le dos, et un matelas de mauvaise qualité n’offrira pas le soutien nécessaire, ce qui est très souvent la cause du mal de dos.

    Pour les personnes en surplus de poids

    Lorsque nous sommes en situation de surplus de poids, les matelas ont souvent tendance à mal soutenir notre corps. Des pressions et des douleurs peuvent alors survenir au niveau du dos. Dans le cas de l’obésité, il est primordial de dormir sur un matelas de bonne qualité. Seul un bon matelas orthopédique, bien adapté à notre condition, sera en mesure de nous fournir le sommeil réparateur que nous souhaitons. Il est d’ailleurs soupçonné que le manque de sommeil chez les personnes obèses puisse nuire à leur santé, davantage que toute autre cause! Non seulement le manque de sommeil est reconnu comme l’un des facteurs d’obésité, mais il peut également favoriser d’autres maladies comme l’ostéoporose, l’ostéoarthrite, l’arthrite rhumatoïde et les sténoses.

    Pour les femmes enceintes

    Les douleurs lombosacrées de la femme enceinte sont très fréquentes. Elles sont favorisées par les modifications mécaniques et hormonales qui accompagnent normalement la grossesse. Le développement du fœtus et l'augmentation de poids de la mère entraînent des modifications de posture nécessaires à la femme enceinte pour rétablir l'équilibre corporel. La relaxine, hormone abondamment sécrétée dès les premiers mois de grossesse, augmente l'élasticité des tissus et prépare ainsi les articulations du bassin à se distendre pour permettre la croissance du fœtus puis son passage lors de l'accouchement. La relaxine augmente également l'élasticité des ligaments et des disques de la colonne vertébrale. Au total, la prise de poids importante, les ajustements de la posture, l'altération de la capacité de mouvement des muscles et des ligaments vertébraux aboutissent à une augmentation des contraintes sur la colonne vertébrale et favorisent l'apparition de douleurs lombaires et fessières. Par contre, la survenue d'une hernie discale au cours de la grossesse est relativement rare. La posture normale, la tonicité des muscles abdominaux et la rigidité des ligaments se rétablissent progressivement en 3 à 6 mois après l'accouchement, rétablissement favorisé par la rééducation.

    Pour les grands sportifs

    L’industrie du sport a considérablement pris en expansion au cours des dernières années, ce qui a mené à un nombre croissant de blessures liées au sport. Chaque année, 1,5 million de personnes en Grande Bretagne et 3,7 millions aux États-Unis se rendent aux urgences suite à une blessure liée au sport. Certaines blessures sont seulement temporaires tandis que d’autres provoquent un endommagement durable, certaines sont le résultat d’un accident, d’autres sont dues à un échauffement ou un entraînement insuffisant ou à un équipement inapproprié. Elles touchent principalement le système musculo-squelettal (muscles, os et les tissus associés tels que le cartilage).